« J’aime vos bleus, Marie, ils me transportent et m’élèvent ; j’aime vos bruns, Marie, ils me font don d’un jaspe précieux et éclatant. Je suis happé par vos ciels où vous floconnez des nuages délicieux et j’aime  vos roses délicats. Quand je souhaite revenir vers le sol, je me tourne vers vos chorégraphies picturales où sont mis en scène des couples enlacés dans un pas de danse amoureux, des passants anonymes à la démarche élégante se dirigeant vers l’horizon là où peut-être le soleil s’est momentanément arrêté. Je n’oublie pas vos splendides sculptures où le corps est harmonie et courbes, où l’on devine une main effleurer les formes. Merci Marie pour tant de beautés sans lesquelles la vie serait plus terne et banale » Philippe Langlet dramaturge 2019